Retour de l'appréciation de l'Atelier Régional 2015 - 2016

publié le

Nous étions 235 inscrits au premier weekend d’apprentissage. Il y a eu 22 abandons avant le dernier weekend d’apprentissage et 11 absences justifiées sur l’ensemble des weekends.

102 chanteurs ont répondu au questionnaire (47,88%).

Ce qui a motivé la participation

  • L’envie de chanter pour 84,3%.
  • Le programme pour 75,5%.
  • Le chef de chœur pour 56,9%.
  • Le rassemblement des choristes pour 27,5%.
  • L’envie de retrouver des amis choristes pour 21,6%.
  • L’envie d’aller aux choralies pour 10,8%.
  • La localisation pour 3,9%.

Commentaires 

- Pour celles et ceux qui ne peuvent aller aux Choralies, l’atelier régional est un bon compromis.

- L’atelier régional donne envie de découvrir une œuvre de grande envergure permettant de se dépasser pour réussir à faire de la belle musique.

- En dépit de la diversité des expériences musicales et de la différence des niveaux, l’atelier régional permet de vivre et de partager une belle expérience musicale et humaine.

Avis sur l’organisation matérielle

Pour la majorité des chanteurs, l’organisation matérielle est satisfaisante. Le coût est très abordable pour les chanteurs adhérents. La diffusion anticipée du calendrier est appréciée. L’absence de répétitions avant le concert de Vaison et du weekend de septembre est regrettée. Il est proposé de mener l’apprentissage sur plusieurs samedis seuls ou dimanches seuls et non sur des weekends ou d’ajouter un weekend afin de réduire les heures du samedi soir et du dimanche après-midi. Compte-tenu de l’éloignement géographique des lieux de répétitions et de concerts, la possibilité de recourir à un hébergement chez les chanteurs locaux est sollicitée.

Avis sur l’apprentissage des œuvres

Le rythme de travail, le travail en pupitre sont satisfaisants à 50%, la qualité de direction du chœur totalement satisfaisante à 82% et satisfaisante à 17%.

Certains relèvent que le rythme soutenu, l’intensité du travail et l’ambiance ont favorisé le maintien de la motivation jusqu’au terme de l’atelier. D’autres réclament davantage de travail en pupitre. Quelques-uns se sont retrouvés entre les répétitions pour peaufiner l’apprentissage. Beaucoup ont apprécié les supports numériques pour travailler chez eux. D’autres encore soulignent que la présence de chanteurs « touristes » qui n’avaient pas ouvert leurs partitions entre deux weekends a nui à la progression de l’ensemble.

La patience et les qualités de direction de François sont unanimement appréciées. Il en est de même pour l’accompagnement de Vianney. Pour beaucoup, leur complicité a contribué au plaisir de chanter et de vivre de la belle musique. Pour un bon nombre de chanteurs, les exigences de François, sa manière de bousculer le chœur, de rechercher le meilleur de chacun, ont largement contribué à la réussite du dernier concert.

Avis sur les concerts

La planification des concerts, leur rythme, leur organisation et leur qualité sont jugés satisfaisant à 60%.

Il est suggéré de regrouper les concerts avant juillet, d’en faire davantage et de privilégier leur programmation l’après-midi plutôt qu’en soirée.

Il est pointé que le placement n’est pas toujours facile car il faut jouer des coudes en raison de l’étroitesse des lieux et l’importance du chœur et aussi composer avec les chanteurs intransigeants pour être en mesure d’ouvrir sa partition et de suivre le chef (les petits devant et les grands derrière).

A plusieurs reprises, il est souligné que la qualité des concerts aurait été meilleure si tous les chanteurs étaient musicalement au point : manque de travail personnel et trop de choristes ne tenant pas compte des remarques du chef, l’absence de notation sur les partitions en étant la preuve.

Le concert de Lille est largement vécu comme un grand moment musical.

Avis sur la communication

La transmission des informations est totalement satisfaisante à 57% et satisfaisante à 35%, les échanges entre les participants totalement satisfaisants à 17% et satisfaisants à 60%.

Globalement, les chanteurs sont satisfaits de l’information figurant sur le site et de la communication efficace adressée par courriel.

Excepté pour Lille, l’absence de publicité et d’affiches dans les villes concernées et les lieux de concerts est relevée.

Pour beaucoup, l’atelier provoque de belles rencontres entre choristes. Certains soulignent l’ambiance extraordinaire et conviviale qui a régné durant tout l’atelier. D’autres estiment qu’elle était davantage présente lors des ateliers précédents et pointent le manque d’esprit d’équipe. Pour les indépendants isolés, l’intégration au groupe est difficile car les chanteurs ont tendance à se regrouper en chorale et à ignorer les individuels.

Avis sur la globalité de l’action

Au terme de l’atelier, les chanteurs sont totalement satisfaits à 43,6%, satisfaits à 51%, ni satisfaits – ni insatisfaits à 5,9%.

 

Voici quelques conclusions 

  • C’est au moment où l’on maîtrise à peu près l’œuvre et que l’on prend plaisir à la chanter que l’atelier prend fin, dommage !
  • C’était mon premier atelier et je reviendrai.
  • Une très belle expérience pleine de bonheur et d’émotion.
  • J’ai hâte de connaître l’œuvre suivante.
  • Merci à tous ceux qui ont apporté leur pierre à ce projet.
  • Encore Bravo au chef et à l’organiste.

 

L’équipe régionale remercie celles et ceux qui ont apporté leur contribution en répondant au questionnaire.

Les commentaires ont été riches et la pertinence des propositions va alimenter la réflexion et la préparation de l’édition 2018 – 2019.

Retour