Charles Adelmant est décédé

publié le

 

Charles Adelmant nous a quittés: sans doute les plus jeunes se demanderont-ils qui il était; les plus anciens se souviendront qu'il a créé et animé pendant des dizaines d'années la chorale 0 Musica d'Aniche. Beaucoup dans l'espace qui va de Douai à Valenciennes se rappelleront qu'il a contribué à leur initiation au chant choral.
Il était dans la lignée des chefs de choeur A Coeur Joie de son époque, amateur, bénévole, autodidacte et du coup passionné, voulant partager cette passion avec d'autres.
Militant de l'éducation populaire, il souhaitait que le chant choral soit abordable et ouvert au plus grand nombre, et il n'hésitait pas à fustiger le "choralement correct".
Membre de l'équipe régionale à plusieurs reprises, il a été l'inspirateur, peut être même sans s'en rendre compte, du projet Balade en Flandre qui, lors de l'Assemblée Générale Nationale d'A Coeur Joie à Lille en 1995, a bousculé la tradition du concert donné par la région invitante aux congressistes.

C'est aussi à partir d'une de ses idées qu'a été organisé le premier "Bal à Mimi" soirée festive, chantante et dansante.

Il était par ailleurs un ardent défenseur du patois de sa région - le rouchi -, ce qui l'avait amené à participer à plusieurs reprises à l'animation de la messe de Noël en ch'ti à Lille.
Je conserve un souvenir tout particulier du théatre de Vaison, ou plusieurs soirs de suite, un incroyable mélange d'accents, plus impossibles les uns que les autres , reprenait en patois le refrain après que Charles ait chanté les couplets :
M'lampiste, em' tiot' lampiste,
M'lamp' el va ben ...
Et mi j'sus triss ...

Merci Charles, pour ces bons moments !

ABl
 

 

Retour