Le Madrigal en Concert à Strasbourg.

publié le

Dans son programme précédent « Double Chœur », le Madrigal avait chanté une pièce de Rémi Studer, Super Flumina Babylonis. Suite à cette expérience très positive, Rémi Studer a invité le chœur lillois à venir chanter avec le Chœur de Notre-Dame de Strasbourg, dont il est le chef, pour deux concerts : l’un à la Cathédrale de Strasbourg le 15 décembre, et l’autre le lendemain à Mothern. Étaient également invités les orchestres de chambre de Wissembourg et de Landau sous la direction de Marc Bender, ainsi que cinq solistes : Céline Mellon (soprano), Kim-Marie Woodhouse (mezzo-soprano), Yasmina Favre (alto), Laurent Roos (ténor) et Dominic Burns (baryton).

Au programme, l’Annonciation de Rémi Studer, Es ist ein Ros entsprungen, choral pour le temps de Noël, traditionnel et très populaire dans les régions germaniques. Composé à l’origine par Praetorius, le Madrigal a chanté une adaptation de Sandström.

Enfin, les deux chœurs et l’orchestre ont présenté l’Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns.

 

Madeleine Saur a assuré toute la préparation en amont des concerts au cours de l’automne, pour ensuite transmettre la direction à Rémi le jour venu en se mêlant aux choristes. Le week-end a été une occasion pour les Lillois de travailler sous la direction de Rémi, et de faire connaissance avec un autre chœur. Une belle rencontre musicale et humaine !

Ces deux concerts ont été emprunts de l’émotion des événements tragiques survenus à Strasbourg le mardi 11 décembre dernier. Le concert de Mothern a rendu hommage aux victimes avec une minute de silence et un mouvement du Quatuor Américain d’Anton Dvorak joué par le quatuor de Marc Bender.

Rendez-vous à présent le 26 avril prochain pour le lancement du programme « À la Russe » lors de l’ouverture du festival de Chant Sacré de Lens.

Retour