Assemblée Générale du 12 avril 2015 à Arras

publié le

Tout d'abord un peu d'info.....

Conformément aux statuts, le Conseil d’Administration est composé de 6 à 9 membres élus par l'Assemblée Générale. Ces membres élisent entre eux : un(e) Président(e), un(e) Trésorier(e) et un(e) Secrétaire qui composent le bureau.

Le Conseil d'Administration (CA) :

- propose des orientations à l'Assemblée Générale,

- met en œuvre la politique de la Fédération, approuvée par l'Assemblée Générale, et décide des actions à mener,

- assure l'administration et la gestion de la fédération.

 

Le Conseil Musical et Pédagogique (CMP) est chargé de concevoir et proposer au Conseil d’Administration :

- le programme des activités musicales de la Fédération,

-  le programme des activités de formation pour chefs de chœur  et pour choristes.

 

Déroulement de l'Assemblée Générale du 12 avril 2015

Les rapports d’activité, financier et moral, ont été approuvés à 45 voix pour 48 votants.

Des tables rondes ont rassemblé les participants selon qu’ils étaient chef de chœur ou chanteur autour de la question «  Que faire pour votre chorale ?  ». Les axes d’actions destinés à améliorer la vie des chorales seront repris et étudiés par les membres du Conseil d’Administration et du Conseil Musical Pédagogique.

En l’absence de candidats au Conseil d’Administration, celui-ci ne se compose plus que de 6 membres au lieu de 9 prévus aux statuts. Nous sommes donc au nombre limite indiqué dans les statuts pour que ce CA soit valablement constitué.

Françoise MANTELLE et Claude VERCHER ont été élus au Conseil Musical. Ce dernier, ne comporte que 5 membres au lieu de 7 initialement prévus légalement dans les statuts.

Les 8 candidats représentants élus des pôles ont été nommés. Il s’agit de : Françoise MANTELLE, Cécile DAVID, Francis MEILLIEZ, Ludivine DEBOCQ, Daniel DEWAELE, François-Xavier CANIVEZ, Michel SEGUIN, Olivier PARSIS.

François GRENIER, qui va mener et diriger l’atelier régional 2015-2016, a présenté l’œuvre choisie et fait déchiffrer quelques lignes de la partition.

A l’occasion de cette journée, André BLIN a été chaleureusement remercié par l’ensemble des participants pour ses nombreuses années de présidence très performante à notre fédération.

La prochaine Assemblée Générale est prévue le 24 avril 2016. Le lieu n’est pas défini. Les chorales désireuses d’accueillir cette journée sont invitées à se manifester auprès du secrétariat.

 

Synthèse des idées/demandes issues des Tables rondes  sur la base de la question suivante :

                  Que faire pour votre chorale ?

 

- Formation initiale globale (techniques vocales - musicale, rythmique, solfégique) pour des choristes qui intègrent une chorale sans aucune notion technique.

- Apprendre à respirer

- Apprendre à écouter

- Formation en langues pour aider à la compréhension des textes étrangers, leur apporter une interprétation plus réaliste et faire passer davantage d'émotion

- Formation par pupitre qui serait complémentaire à la répétition : technique vocale, musicales, couleur vocale, écoute de l'autre......+ l’homogénéité des pupitres par un intervenant extérieur

- formation pour les chefs de pupitres

- Apprendre à travailler chez soi (pour les chants communs, cela existe déjà).

- Le son du chœur : améliorer la qualité vocale, la couleur du pupitre, placer la voix, travail du souffle, de la respiration, apprendre à écouter la voix des autres, chanter en pupitre mélangé.

- Formation rythmique possible en pupitres mélangés : groupe de 15 à 20 personnes maximum, soit lors d'un week-end, soit  lors d'une répétition (intervention possible d'un psychomotricien ou d'un percussionniste).

- La mise en scène : réfléchir à un autre mode que le modèle statique, savoir se placer, entrer et sortir de scène, comment se tenir en scène (sur scène on n’est pas entre copains, ce que chacun doit faire pour le public), occuper l’espace, se déplacer dans l’espace, chanter en se déplaçant, chanter sans partition, respect des places dans le chœur (Formation avec un metteur en scène musicien qui sait travailler avec le chœur).

- Utilisation du corps pour joindre un public nouveau (les auditeurs ne viennent pas uniquement pour le chant choral) et attirer de nouveaux chanteurs.

- Mise en place d’une formation en relation avec un projet chorale, un spectacle : comment allier le chant et la comédie (intervention d’un comédien pour la mise en scène).

- Changer de chef : rompre les habitudes, interprétation différente d’une même partition, découvrir d’autres façons de diriger

- Rencontres chantantes, plutôt que concours : chaque groupe chante son propre répertoire +  titres communs

- Quelle est la plus-value de la chorale (monde concurrentiel), la responsabilité individuelle.

- Comment aborder et interpréter des répertoires différents (technique vocale en rapport aux pièces).

      - Une chorale n’est pas déconnectée de l’association qui la porte : quelle est la vie des chorales, comment s’ouvrent-elles au public, quel est son répertoire, comment le construit-elle ?

      - Poursuivre l’encouragement des rencontres chantantes de type Festichœur.

      - Construire l’annuaire des intervenants et le mettre à disposition des chorales.

- Comment donner envie aux choristes de s’engager plus

- Formation administrative : comme les différentes étapes pour l’organisation d’un concert par exemple.

- Liste d'intervenants : le pianiste par exemple. Le Pôle ACJ prend en charge le portage salarial.

 

La table des chefs de chœurs a également évoqué les besoins de travailler : le son du chœur, la mise en scène, la formation rythmique mais ils ont ajouté leurs besoins propres :

      - être coachés pendant un week-end par un chef de chœur « costaud » qui les aiderait à transmettre à leurs choristes ce qu’ils ont appris lors d’un stage.

      - disposer d’un annuaire établi par la fédération et qui fournirait une liste d’intervenants en fonction de leurs savoir-faire par domaine.

Retour